Professionnel-le-s 

Vous êtes en contact avec des personnes concernées et désirez comprendre les enjeux des mariages forcés et savoir comment les aborder dans le cadre de votre pratique professionnelle ?

Que faire ?

Il est important de faire une évaluation de la situation, de faire une analyse du contexte de la famille afin d’avoir une vision plus large et claire du fonctionnement de la famille.

Les bonnes questions à poser :

  • Depuis combien de temps parle-t-on de mariage dans la famille?
  • Est-ce que la personne qui sera l’époux-se, est un membre de la famille ?
  • Est-ce qu’il y a eu de l’argent promis ?
  • Est-ce qu’une recherche de papiers pour le mariage est effectuée ?
  • Est-ce que la personne va toujours à l’école ou a arrêté l’école ?
  • Est-ce que la personne est enfermée à la maison ou a le droit de sortir ?
  • Est-ce qu’il y a eu déjà un mariage forcé dans la famille ?
  • Est-ce que la personne est en possession de ses papiers ou documents d’identité?

Lui expliquer que toute personne a le droit de porter plainte même mineur-e et que la loi est de son côté et la protège.

Et si la personne n’est pas encore prête à dire « Non » ?
Dans un premier temps conseillez-lui de ne signer aucun document.

Si la personne est prête à porter plainte :

Cherchez un service spécialisé pour l’aider dans chacune de ses démarches :

  • Aide juridique
  • Aide sociale
  • Aide psychologique
  • Hébergement

Si la personne n’est pas prête à porter plainte :

On ne peut pas forcer la personne à porter plainte, le plus important c’est qu’elle puisse se sentir en sécurité et de la protéger !

Quelles démarches à effectuer en cas d’urgence ?

  • Rencontrer la personne dans un endroit sûr et privé. C’est très important qu’elle puisse se sentir en sécurité.
  • Rassurer la personne de la confidentialité de vos démarches.
  • Expliquer à la personne toutes les options (contacter une association, types d’aide, le droit de porter plainte) Respecter toujours les souhaits de la personne.
  • S’il s’agit d’un-e mineur-e, contacter le Service d’Aide à la Jeunesse
  • Si la personne le souhaite, contacter une association

Liste des associations en cas de besoin d’aide : (voir coordonnées dans l’onglet « À QUI EN PARLER ? »)

Vous êtes un-e professionnel-le du domaine de la jeunesse, de la santé, du social et vous rencontrez, dans le cadre de votre travail, un cas de mariage forcé.

N’hésitez pas à contacter un-e profesionnel-le des associations présentées dans l’onglet « À QUI EN PARLER ? » pour un conseil pratique

→ Pour aller plus loin

Le Réseau Mariage et Migration est un réseau de réflexion et d’action regroupant des associations autour de la problématique des mariages en contexte de migration tels que les mariages forcés, arrangés, précoces, précipités, gris, blancs, thérapeutiques, coutumiers,...

  • Avez-vous besoin d’une formation ?
  • Cherchez-vous des outils de sensibilisation/prévention ?
  • Envie de connaître les activités du RMM ?
  • Voudriez-vous commander du matériel ?

 

"Le Réseau Mariage et Migration propose une série de pistes de réflexion et d'action concernant l'accompagnement des  victimes de mariage forcé".
Actes du colloque "Mariages forcés, de l'écoute à la prise en charge des victimes" téléchargeables en cliquant ICI

Réseau Mariage & Migration  Réseau Mariage & Migration

 

 

 

 

 

 

Le mariage forcé, ce n’est pas une particularité culturelle à respecter, c’est une violence !